Quelques conseils pour bien préparer son entretien de stage

Vous venez de valider vos examens et vous êtes à la recherche d’un stage pour renforcer vos capacités professionnelles et valider votre formation. Suite à de nombreuses publications de votre CV et de votre lettre de motivation, vous voilà enfin convoqué(e) pour participer à un ou plusieurs entretiens. Mais serez-vous capable de convaincre votre auditeur ? Même si vos qualités et compétences ne sont plus à prouver, le secret de la réussite d’une entrevue provient principalement de sa préparation. Nous vous présentons aujourd’hui 10 conseils pour vous aider à être le plus pertinent possible face à un recruteur.

Conseil N°1 : Préparez votre pitch

Généralement, au début de l’échange et avant d’entamer une série de questions et de réponses, il vous sera demandé de vous décrire brièvement. Ne soyez donc pas pris au dépourvu et préparez votre pitch en amont de l’entretien. Nous vous présentons la démarche à suivre pour cette partie cruciale de l’entrevue :

  • Commencez tout d’abord par donner votre prénom, votre nom et votre situation professionnelle actuelle.
  • Continuez votre présentation en décrivant vos formations, vos diplômes obtenus, vos éventuels séjours linguistiques ainsi que votre maîtrise des langues étrangères.
  • Exposez vos défauts ainsi que vos qualités. Pour cette étape, nous vous conseillons d’énumérer en premier lieu votre point faible principal pour pouvoir le transformer ensuite en un véritable atout : « Même si je suis quelqu’un d’impatient, je suis très travailleur et par conséquent j’aime comprendre rapidement ce que l’on m’explique ». N’oubliez pas également d’énumérer vos centres d’intérêts et vos passions.
  • Présentez vos expériences professionnelles en expliquant notamment les compétences que vous avez développées et indiquez le contexte de votre stage : durée, domaine d’activité et gestion administrative.

Conseil N°2 : Renseignez-vous sur l’entreprise

Si le secteur d’activité de la société n’a plus aucun secret pour vous, cela démontrera que vous vous êtes réellement investi(e) dans votre candidature. Par ailleurs, le recruteur ne sera pas indifférent s’il remarque votre intérêt réel pour le poste proposé. De ce fait, avant d’entrer en entretien, veillez à connaître la dimension de l’entreprise, à savoir s’il s’agit d’une petite boîte, d’un grand groupe international, d’une Holding ou d’une filiale. Renseignez-vous également sur les noms des dirigeants ainsi que sur ceux des membres de l’équipe. Enfin, analysez les méthodes de travail du groupe et retenez si possible quelques dates/chiffres clés.

Conseil N°3 : Renseignez-vous sur votre interlocuteur

Ne restez pas dans l’inconnu avant de participer à un entretien. Pour cela, pensez à vous informer sur la personne avec laquelle vous allez échanger. Vous pouvez à ce sujet effectuer quelques petites enquêtes préliminaires sur vos recruteurs en parcourant leurs profils LinkedIn. En plus d’être une initiative bien perçue par les professionnels, cela peut même vous donner des informations très intéressantes pouvant faire la différence entre votre dossier et celui des autres candidats : formations similaire, engagement associatif partagé…

Conseil N°4 : Informez-vous sur les missions qui vous seront confiées

Prenez le temps d’analyser méticuleusement l’annonce du stage. En outre, veillez à comprendre au travers de l’offre ce qui sera attendu de vous en tant que futur stagiaire, mais aussi les enjeux du poste et ce que ce dernier implique en termes de capacités. Soyez également conscient qu’un employeur effectue ce type de recherche pour pourvoir un besoin lié à un manque de ressources ou de compétences. Soyez donc capable d’exposer votre valeur ajoutée afin de vous positionner comme un véritable professionnel. Vous pouvez retrouver plus d’informations dans notre article : « Comment décrypter efficacement une fiche de poste en tant que candidat ».

Conseil N°5 : Respectez les codes vestimentaires

La tenue adaptée à un entretien dépend principalement du secteur d’activité ainsi que du type d’entreprise. En effet, les exigences ne sont pas les même pour les emplois manuels et pour les postes du domaine Tertiaire. Par exemple, les métiers en contact avec les clients possèdent des critères vestimentaires très stricts à respecter du fait qu’ils représentent l’entreprise. Ajustez donc votre apparence en fonction de l’industrie et si vous avez le moindre doute, soyez élégant et neutre tout en restant vous-même.

Conseil N°6 : Respectez les horaires

Il est inconcevable d’arriver en retard en entretien car vous prenez le risque de ne pas être retenu(e). Effectivement, se présenter après l’heure convenue donne l’impression au recruteur que vous n’êtes pas fiable, sérieux et organisé(e). Pensez donc à calculer votre temps de trajet à l’avance et laissez-vous une certaine marge de manœuvre, quitte à attendre un peu devant le siège de l’entreprise. Si malgré tout vous rencontrez un imprévu risquant de vous faire arriver en retard, prévenez le recruteur car cela sera toujours mieux perçu que de ne donner aucune nouvelle.

Conseil N°7 : Le matériel à apporter pour l’entretien

Pensez à apporter un CV imprimé mais aussi quelques feuilles et un stylo pour prendre des notes pendant l’échange. En plus de garder en mémoire les détails importants de l’entrevue, cela consolidera également votre implication aux yeux du recruteurs.

Conseil N°8 : Soyez à même de répondre à toutes les questions posées

Une fois que vous vous serez présenté(e), vous devrez ensuite être en mesure de répondre aux questions qui vous seront posées. Ces interrogations sont les suivantes :

  • « Serez-vous en mesure de répondre aux besoins en interne ? » : le recruteur cherche ici à savoir si vous avez analysé en amont de l’entretien la fiche de poste et si vous avez clairement identifié les enjeux du stage. Votre réponse permet également de vérifier vos compétences, votre potentielle adéquation avec l’équipe ainsi que votre capacité d’autonomie sur les missions.
  • « Êtes-vous motivé(e) par cette proposition de stage ? » : le professionnel souhaite comprendre si vos centres d’intérêts et vos choix de formations sont compatibles avec l’offre d’emploi.
  • « Quelles sont vos disponibilités ? » : Votre réponse doit informer votre interlocuteur sur une éventuelle date de prise en charge du poste, mais aussi sur la durée de votre stage et sur les démarches administratives à effectuer (convention de stage, suivi des missions…).
  • « Qu’est-ce que Monsieur X / Madame X pourrait me dire sur vous ? » : étant donné que les informations inscrites sur votre CV seront toujours vérifiées en amont de l’entretien, le recruteur pourra alors vous poser cette question. En outre, cette interrogation permet de définir si votre discours est cohérent vis-à-vis du retour de votre ancien employeur.

Conseil N°9 : Préparez des questions

Dans tous les cas, un entretien se conclura par la phrase suivante : « avez-vous des questions ? ». Assurez-vous donc d’avoir préparé avant l’entrevue quelques interrogations spécifiques et percutantes pour ne pas rester silencieux. Vérifiez également que vous n’avez pas eu la réponse au cours de l’entretien ou qu’elle n’était pas mise en évidence sur le site de l’entreprise au risque de passer pour quelqu’un de distrait. Nous vous conseillons alors de demander des renseignements complémentaires sur l’activité du groupe ainsi que sur les étapes du processus de recrutement pour démontrer une fois de plus votre maturité et votre implication dans votre candidature.

Conseil N°10 : Rédigez un mail de remerciement

A l’issue de l’entretien, il est toujours bien vu d’envoyer un mail de remerciement aux personnes vous ayant reçu(e). Cela permet de renforcer votre professionnalisme et de potentiellement faire la différence.

Source : Welcome To The Jungle

Publié le 24/07/2020

Par : Cédric FAURET – Chargé de Recrutement


Partager sur :